Le IBM CEO Study 2012 présenté en grande primeur à C2-MTL

C2-MTL

C2-MTL

La journée d’ouverture de C2-MTL a été marquée par le dévoilement du IBM CEO Study 2012. Cette étude biennale sonde des dirigeants d’entreprises dans le monde afin de saisir les tendances du moment en gestion des affaires. Cette année, des entrevues ont été menées auprès de plus de 1700 acteurs du milieu. Marc Chapman, associé délégué aux services d’affaires mondiaux chez IBM, est venu présenter les résultats de la recherche à la foule enthousiaste rassemblée dans le New City Gas à Montréal.

Les résultats de la recherche s’articulent autour de trois grands pôles d’orientation stratégique que les dirigeants interrogés jugent cruciaux dans l’évolution de leurs entreprises au cours des prochaines années.

  1. Transfert de pouvoir aux employés : Il importe d’abord, selon eux, de remettre une certaine part du pouvoir entre les mains des employés en les encourageant à s’approprier les valeurs de l’entreprise. Cela découle de la nécessité grandissante de décentralisation. Ce phénomène, porté par les médias sociaux, incite l’ensemble des salariés d’une entreprise à partager et incarner la mission et de la vision de leur employeur.
  2. Personnalisation des masses (relation client) : Le IBM CEO Study 2012 indique également que, pour favoriser un engagement plus grand des consommateurs, les marques ont tout intérêt à s’adresser à ces derniers en tant qu’individus et non à les percevoir comme une masse indistincte. Par ailleurs, l’étude révèle que les PDG interviewés prévoient une croissance de l’ordre de 256 % de l’usage des médias sociaux dans l’interaction avec les consommateurs, et ce aux dépens des canaux « traditionnels » de communication.
  3. Enfin, l’étude suggère que l’innovation devrait être abordée de manière ouverte, misant sur des partenariats nombreux qui se situent au-delà l’organisation, voire même avec les concurrents. Cette « coopétition » serait, selon Chapman et son équipe, particulièrement pertinente dans les phases en amont de l’exploration, de la recherche et du développement. Seulement 4 % des PDG considèrent que leur organisation sera capable de poursuivre ses opérations en misant uniquement sur des ressources internes. Cette dernière recommandation est probablement moins facile à intégrer pour les leaders ; le marché des affaires étant très compétitif, la tendance a longtemps été aux brevets, aux droits d’auteurs et autres secrets industriels. Cependant, les résultats recueillis par IBM laissent plutôt croire qu’au contraire, les entreprises auraient tout à gagner à être plus ouvertes et à oser des collaborations inusitées.

Les trois constats du IBM CEO Study 2012 ont pour dénominateur commun de mettre les gens au centre du succès potentiel des entreprises. La tendance s’oriente désormais vers une philosophie où les employés sont porteurs de valeurs de l’entreprise, où les individus s’approprient les marques et les produits, eux-mêmes idéalement personnalisables, et où les relations humaines sont tissées à l’aide de la collaboration et de la co-création.

—Gabrielle Madé, Brigade de veille FMC

The IBM 2012 CEO Study unveiled at C2-MTL

C2-MTL

C2-MTL

Opening day at C2-MTL featured the unveiling of the IBM 2012 CEO Study. This biennial initiative surveys corporate leaders around the world to gauge the latest business management trends. This year, more than 1,700 chief executive officers took part in interviews. Marc Chapman, Managing Partner with IBM Global Business Services, presented the results of the study to an enthusiastic audience at the New City Gas building in Montreal.

The findings centre around three key strategic orientations that the individuals surveyed say will be critical to the growth of their companies in the coming years.

  1. Empowering employees through values. The CEOs believe that as a first step, a portion of control must be entrusted to employees by encouraging them to adopt the company’s values. This thinking was prompted by the increasing need to decentralize. The phenomenon, fuelled by social media, encourages employees to embody and share their employer’s mission and vision.
  2. Engaging customers as individuals. The IBM 2012 CEO Study also recommends that to foster a stronger bond with consumers, brands would be well advised to view them as individuals rather than as an indistinct mass. Moreover, the study reveals that the CEOs interviewed predict a 256% increase in the use of social media as a means to interact with consumers and say it will come at the expense of the more “traditional” communication channels.
  3. Amplifying innovation with partnerships. The study suggests that innovation must be approached in a more open manner and should target multiple partnerships that reach beyond the organization itself, including competitors. According to Chapman and his team, this “co-opetition” is particularly important during the phases leading up to exploration, research and development. Only 4% of the CEOs believe their organizations are capable of running operations by using internal resources alone. This recommendation is no doubt more difficult for corporate leaders to introduce. The highly competitive business market has spent years protecting patents, copyrights, and other industrial secrets. However, the information gathered by IBM indicates that companies actually have everything to gain from becoming more open and seeking collaborations previously viewed as unusual.

The three orientations presented in the IBM 2012 CEO Study share one common denominator: placing people at the centre of a company’s potential success. The trend is now shifting towards a philosophy where employees live-out the company’s values; individuals adopt brands and products, which in turn, ideally are personalized. Human relations are forged through collaboration and co-creation.

—Gabrielle Madé, CMF Watch Squad